La BEA lance le système "Global banking"

APS.DZ.
img

La BEA a choisi le pro-logiciel SAB AT pour son nouveau système d’information, qui sera mis en œuvre dans un délai de 18 mois, pour un coût total de 5,6 millions d’euros. Ce nouveau système qui rentre dans le cadre du programme de modernisation des systèmes bancaires, initié par les pouvoirs publics, va permettre de réduire les délais de traitement des dossiers de crédits de la BEA. Il sera mis en œuvre au niveau de l’école de formation de la BEA, sise à Miramar à Alger, pour être généralisé à toutes les agences et banques centrales de la BEA au niveau national. Un site composé de trois étages doté de tous les moyens matériels et humains nécessaires, a été aménagé au niveau de cette structure pour abriter ce projet d’importance capitale non seulement pour la BEA mais aussi pour tout le système bancaire. Le directeur général de la BEA, M. Brahim Semid, qui a animé un point de presse à cette occasion, a tenu à expliquer que le choix de SAB, a été fait sur la base d’un appel d’offres, auquel, de grands leaders en la matière ont participé, pour choisir le mieux-disant. Il s’agit d’un lourd investissement vu le coût, mais le DG de la BEA estime que les retombées seront plus importantes, notamment en ce qui concerne la réduction des délais de traitement des dossiers des clients, le télépaiement, le banking à domicile et en temps réel. Il faut rappeler que la Banque de développement local (BDL), avait elle aussi opté en 2014 pour le système SAB AT.

ARTICLES RECENTS

BEA DANS LA PRESSE

Archive